Lancement de l'Astondoa 377 Coupé

 Astondoa joue comme personne avec les extrêmes. Alors que le 377 coupe (11,61m) fait son entrée sur la scène motonautique internationale, les architectes et designers mettent la dernière main aux plans du 130 century (36,50 m) qui va prochainement entrer en production. Les designers du 377 coupe ne sont pas partis d’une page blanche, puisqu’il y a deux ans ils présentaient le 655 coupe, caractérisé par une impressionnante étrave inversée, des superstructures profilées et un long vitrage de borde.



Une étrave caractéristique

Le petit frère adopte un style identique, ou cette fameuse étrave inversée trône comme une figure de proue à l’avant d’un galion. La ligne du plat-bord, d’abord rectiligne sur la partie avant, amorce une courbe vers le haut qui descend en douceur jusqu’à l’arrière, évoquant l’ondulation d’une guelette venant mourir sur une plage. Comme chez son ainé le bordé est habillé d’un long et fin vitrage biseauté, inscrit dans une moulure en relief et destiné à éclairer les aménagements intérieurs tout en participant à l’esthétique du bateau. Si l’on reste sur le profil du 377 coupé, notre regard se porte sur le tableau inversé prolongé par une longue plateforme enchâssée entre deux poutres qui prennent naissance le long des bordés. L’accès à bord se fait classiquement par la plateforme et par l’un ou l’autre des passages aménagés de chaque côté du solarium installé au dessus du coffre donnant accès à la cale moteur. Cette disposition est constante puisque le plan de pont offre une circulation libre tout autour des divers aménagements et superstructures du pont. Et l’on peut faire le tour du bateau sans obstacle si ce n’est une marche au niveau de la console en restant protégés par un pavois conséquent. L’aménagement du pont est pratiquement identique à celui que l’on retrouve sur bon nombre de modèle d’opens habitables à savoir une large banquette arrière dont le dossier articulé devient un repose tête en fonction solarium, et dossier en mode banquette. La table dont le plateau se replie est montée sur un pied rétractable et s’abaisse au niveau des banquettes pour former une large surface de détente. Les montants du hard-top marquent la frontière physique avec le poste le pilotage et la cuisine d’été. Cette dernière comporte un grill, un évier et DED rangements dans les parties basses pour un frigo ou une machine à glaçons.



Électronique Volvo/Garmin

Adossés à la cuisine, trois sièges capitonnés, côte à côte, font face à une console de pilotage sobre ou s’affichent deux grands écrans de navigation tactiles Garmin. Le volant vertical décentré sur tribord, les commandes électriques et un joystick de manœuvre Volvo complètent l’équipement. L’intérieur simple reste parfaitement agencé et propose une finition sans reproche. Depuis la descente un escalier de meunier conduit à l’espace principal qui occupe l’avant, ou l’on trouve un lit double encadré par des rangements et par une desserte qui abrite un frigo. La place disponible est une conséquence d’une étrave pleine et ronde qui, associés au petit rouf, procurent un volume conséquent.

Une seconde cabine sous le cockpit

Sous le cockpit et sans séparation, une seconde cabine présence deux lits simples qui pourront s’isoler avec un rideau. Entre ces deux zones, une salle de bain offre une douche séparée, des toilettes et un lavabo en vasque. Le style est épuré et très clair avec des vaigrages blancs agrémentés au plafond par des lignes de leds transversales. Les menuiseries et le plancher sont en chêne cérusé. Nous étions curieux de voir le comportement du bateau dans le petit clapet de la baie de Cannes principalement l’étrave inversee, dont nous redoutions les projections d’embruns. Nos craintes se sont révélées injustifiée. Le volume de l’étrave, le brion pincé et le fait qu’il lève un peu le nez induisent un contact avec l’eau assez en arrière de la carène, gardant le pont au sec. Le 377 coupe était équipe de 2 x 300 ch Volvo avec des transmissions en Z-drive, soit la puissance haute en diesel (il existe une version essence), qui s’est avéré le le bon choix pour cet open 11 m.